mercredi 11 juillet 2012

Les statistiques du HIV



Je me tords l'esprit ce matin à propos des "taux de contamination" liés au HIV.
Je trouve dans la littérature les chiffres suivants :

"En cas de rapport avec un partenaire séropositif pour le sida :
  • rapport sexuel anal réceptif, probabilité par acte : 50 à 300 "chances" sur 10000 d'être contaminé,
  • rapport vaginal réceptif, probabilité par acte : 3 à 7 "chances" sur 10000 d'être contaminée, 
  • rapport vaginal insertif, probabilité par acte : 2 à 5 "chances" sur 10000 d'être contaminé, 
  • rapport anal insertif, probabilité par acte : 1 à 18 "chances" sur 10000 d'être contaminé,
  • rapport oral réceptif avec éjaculation, partenaire masculin ou féminin, probabilité inconnue, très inférieure aux probabilités ci-dessus si elle existe, 
  • rapport oral réceptif sans éjaculation, probabilité inconnue, probablement proche de zéro, 
  • rapport oral insertif, probabilité inconnue, probablement proche de zéro, 
Avec un partenaire de statut HIV inconnu, il faut multiplier ce risque par la probabilité que cet inconnu(e) soit HIV positif, soit 1/1000 dans la population générale, mais beaucoup moins par exemple pour un(e) toxicomane intraveineux, ou un HSH.

Par exemple, le risque global estimé de contamination HIV pour un rapport vaginal réceptif avec un inconnu présumé hétérosexuel non toxicomane est de une "chance" sur un million.

En parallèle, sur le site du CDC (Center for Disease Control, USA), le tableau suivant est donné:

 
Je lis souvent dans la presse des commentaires parlant de risques "importants", "peu importants" "plus importants" etc. J'avoue que je reste coi... Les autorités craignent elles que ces chiffres rassurants démobilisent le public vis-à-vis du port du préservatif? Cette attitude me paraît personnellement stupide. 

Autre réflexion: D'après l'INSEE, il y a environ 34 millions de personnes entre 20 et 59 ans en France. Selon certaines études, les français déclarent 8,9 relations sexuelles par mois, soit en arrondissant, 107 rapports par an. Au total, le ministère de la santé recense 6300 nouvelles contaminations par an, dont 70% lié aux pratiques sexuelles (soit 4500 contaminations par an).

Sur un nombre total de 34 millions de Français en âge d'avoir du sexe multiplié par 107 rapports par an nous obtenons plus de 3 milliard 600 millions de rapports sexuels par an en France (je n'interroge s'il faut diviser ce nombre par 2 puisqu'il faut -par évidence- être 2 pour faire l'amour?).

Dois je conclure que le risque de se contaminer, par rapport sexuel, est de 4500 / 3 600 000 000?, soit 1.25 chances pour 1 million de rapports sexuels?

De toute façon, mieux valent des chiffres, même approximatifs, que pas de chiffres du tout car de la non-information aboutit toujours à une psychose de la transmission.

Dernière chose: En France il se vend entre 55 et 70 millions de préservatifs. A supposer que ces derniers sont entièrement "consommés", je suis ahuri de constater qu'il ne touchent "que" 3 à 4% des rapports. Ou est mon erreur?

N'oublions pas non plus que le préservatif ne protège pas que du sida : herpès, condylomes et autres joyeusetés. Ces maladies sont infiniment plus contagieuses que le sida.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire