lundi 29 octobre 2012

Joey Starr au Val de Grâce pour overdose


Le Val de Grâce, hôpital militaire pour militaires et hautes personnalités; un must sur le plan mondial! 

Et un personnel visiblement pas rancunier puisqu'il accueille celui qui a tant craché sur la France et ses soldats! Accident? Maladie grave? Non simplement une overdose! Pas si méchants que ça, la France et ses soldats .

Irrésistiblement je ne peux m'empêcher de rappeler une chanson de Joey:

Quelle gratitude devrais-je avoir pour la France ? moi Joey Starr qu’on considère comme un barbare. Donc j’encule tous ces moutons de fonctionnaires, tous ces pédés de militaires qui pendant oui presque plus d’une année m’ont séquestré, malmené sous prétexte de faire de moi un homme, un vrai avec les couilles dans le béret, avec le cerveau dans le paletot et à la place du cœur une saloperie de drapeau.

Quelle gratitude devrais-je avoir pour la France ? me demandant ma vie en cas de conflit alors qu’aucunement je ne partage leurs idéologies qui ont fait de moi qu’un jeune aigri paranoïaque donc pour tous ces désirs inassouvis pour chacun d’eux pas un bras assez ingrat je ne donnerais pas une goutte de mon sang pour rejoindre leurs rangs car au-dessus de leurs lois j’ai bâti mon toit a mon crew 93 NIQUE TA MERE. J’ai donné ma foi, ma fraternité dans laquelle tout le monde est roi, fraternité dans laquelle les business illicites sont habituels et nécessaires car nos lois de survie ne sont pas les mêmes et perpétuel est l’appui que nous apporte la flicaille dans notre haine

(Refrain:)
Quelle gratitude devrais-je avoir pour la France ? encore moi, Joey Starr, révolté, renégat de cette enculerie qu’on appelle le système pour lequel je n’ai aucune gratitude et pourtant de temps en temps je retourne dans leur troupeau mais fonctionnaires et prolétaire me ramènent vite fait sur terre. Voilà pourquoi NICK TA MERE, voilà pourquoi cette pluie de mots adressée à ma nation forte car je n’oublie pas tous ces gens qui un jour ont pu fermer leur porte jugeant mes capacités sur ma couleur et mon ethnie, voilà pourquoi mon entourage vit dans l’ennui et a choisi le mépris 


Paroles de « Quelle gratitude ? » (Joey Star)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire