lundi 15 octobre 2012

Lettre d'un retraité [humour]


Monsieur le Président,
 
J'espère que votre secrétariat va être submergé par le courrier des retraités!
 
Ceux qui sont en retraite de nos jours:
  • ont largement cotisé, 
  • n'ont pas travaillé 35 h par semaine, 
  • n'ont pas eu 5 semaines de congés payés, 20 jours de RTT, 
  • n'ont pas commencé à travailler entre 22 et 25 ans, 
  • beaucoup ont travaillé après 60 ans en ayant commencé à 16 ans et moins !
Et, aujourd'hui ils devraient être pénalisés ?

Nous aidons enfants, petits-enfants, car le chômage touche tout le monde, les études sont de plus en plus chères, et les grands-parents sont continuellement sollicités, ALORS STOP.

Il y a des économies à faire dans ce pays, mais Énarques comme élus, sont tellement loin des réalités quotidiennes qu'ils essayent de vivre à 4 avec un SMIC et l'APL !

J'ai élevé mes enfants pendant 30 ans, sans regret, même si ma retraite est minorée, et avec 1100 euros par mois il faudrait que je sauve le pays ? Mes amies, ouvrières en couture (et tant d’autres) touchent aujourd'hui 900 euros par mois, ces femmes vont sauver la sécurité sociale ?

Je n'ai pas fait de grandes études, mais je peux vous donner quelques solutions :
  • Supprimer le SENAT que vous avez tant décrié quand vous n'étiez pas en poste ! 80% de ces gens ont largement dépassé l'âge de la retraite et continuent de percevoir des revenus indécents pour dormir dans leurs fauteuils ! 
  • Supprimer les budgets alloués par l'Etat (des millions d'euros !) aux organisations politiques, presse quotidienne, journaux télévisés, débats télévisés, radios) ça suffirait largement à se faire connaître, et à dévoiler des programmes et promesses jamais tenues ! 
  • Supprimer les "enveloppes plaisirs" des députés qui n'existent pas dans les pays nordiques mieux gérés que le nôtre, et ne rembourser les frais que sur justificatifs comme dans les entreprises. 
  • Stop aux voitures de fonction + carburant y compris les week-ends 
  • Plus de contrôles pour éviter les arrêts maladie de complaisance et combler le trou de la sécu 
  • STOP aux primes allouées aux médecins qui ne prescrivent pas trop de médicaments ! 
  • Arrêtons aussi d'emménager les prisons en centres de loisirs. 
  • STOP au secrétariat d’une « première Dame » non élue qui nous coûte cher ! Mais il faut suivre la « ligne» Mitterrand et là, la presse partisane se tait ! 
  • STOP aux voyages à l'étranger multi-ministériels quand 2 ou 3 suffiraient! Ces déplacements ne sont que des "remerciements" de vacances offertes ... 
  • Supprimer le 8 mai, ne faire qu'une fête pour nos Anciens combattants le 11 novembre ! Cette journée travaillée comblerait le trou de la sécu ou aiderait les maisons de retraite. En France plus personne ne travaille en Mai et Août. 
  • Il faudrait sans doute remettre les valeurs travail à la mode ! Les retraités se permettent de dire ça, mais le travail ils connaissent, ils ont pratiqué ! 
  • Récupérer les abattements d'impôts octroyés aux journalistes ! Mais suis-je bête : ils ont largement contribué à l'arrivée de la gauche. Donc motus, ménagements et récompenses !
Les Retraités (qui peuvent se le permettre) ont le temps d'aller en vacances, en week-end, au cinéma, au restaurant, au club de sport, etc... ET ALORS ?
C’est gratuit pour eux ? Ne contribuent-t-ils pas à l'économie du Pays ?
 
Les retraités propriétaires sont montrés du doigt mais bon sang, ils se sont privés toute leur vie pour ne plus avoir de loyer à payer arrivés à la retraite ! Il faudrait donc pénaliser les gens prévoyants pour aider ceux qui ont profité de la société toute leur vie ?

Vous connaissez les tarifs d'hébergement des maisons de retraite en dehors du Sénat? : 3000 euros et plus par mois. Qui peut financer cela ? Ceux qui n'en ont pas les moyens finissent leur vie dans des mouroirs, alors que les prisons sont de plus en plus luxueuses et gratuites !
 
Je vais arrêter là car je pense que vous n'irez pas au bout de ce courrier !
 
Le jugement des petites gens dérange et ne vous semble pas digne d'intérêt.
La crise a bon dos M. Hollande, vous saviez très bien que vous ne pourriez pas tenir les promesses faites en campagne. 
 
C’est ça la fameuse « relance », le fameux « changement » dont vous aviez le secret ?
 
Veuillez agréer, Monsieur le Président enfermé dans sa « normalité » et imbu de sa haute fonction de Président élu à capacités réduites, mes salutations.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire