vendredi 2 novembre 2012

L'expérimentation animale



Un post pour témoigner de mon soutient contre les expériences animales réalisées bien trop souvent pour des raisons marketing ou légales et non des raisons scientifiques et médicales car elles permettent aux laboratoires de mieux "vendre" leurs médicaments et leur produits. 

Dans une étude suédoise "Quantitative Method in Human Pharmacology" il est rappelé qu'il n'existe aucune base logique pour transférer à l'homme les résultats obtenus sur des animaux.

De nombreux chercheurs repentis de la vivisection, peu audibles, n'ont plus confiance dans le paradigme scientifique en vigueur notamment en ce qui concerne la Dose Létale 50 et autres tests d'empoisonnement qui sont sans intérêts pour établir la sécurité. De plus ces tests ne servent qu'à "classer" la dangerosité pour une même espèce sachant que la résistance à la toxicité d'un produit est très variable d'une espèce à l'autre...

Je souhaite aussi dénoncer les lobbys qui ont réussi à faire réviser la directive européenne 86/609/CEE (encadrement des expériences sur les animaux) et d'abroger le recours à des méthodes de substitution d'expérimentations sur les animaux permettant à ces mêmes tests de continuer en toute impunité. C'est un recul des fondements de notre civilisation puisque cruel et inutile. 

Et de rappeler aussi les masses d'argent astronomiques brassées par le trafic des animaux de laboratoires (près de 4 milliard de $ selon certaines estimations) et les subventions allouées aux vivisecteurs. Un réel commerce morbide et lucratif. 

Je désapprouve aussi que les militants de la cause animale soient considérés comme des terroristes à l'opposé des lobbys et de leur terrorisme intellectuel de la pensée scientifique. Deux poids, deux mesures... 

Rappelons aussi une citation de Monsieur GANDHI: «on reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux», de Madame YOURCENAR «si la cruauté humaine s'est tant exercée contre l'homme, c'est trop souvent qu'elle s'était fait la main sur les animaux» et des actions militantes de Madame BARDOT.

Enfin, à part de la vivisection, il est tout aussi CRUEL de rendre un animal accro à la nicotine, au cannabis, à la cocaïne, à l’alcool ou à la nourriture, le sevrer brutalement puis l’exposer à des stimulis pour provoquer sa rechute. Il est sage de rappeler la douleur, l’anxiété, les troubles et divers dommages provoqués par ce genre d'expériences ou manipulations de toutes sortes.

La fiabilité de l’expérimentation animale est peut-être une question passionnante pour certains. Cependant elle n'est pas légitime, à part pour tout ces connards qui considèrent que les intérêts humains priment sur ceux des animaux. Ces pratiques doivent être abolies, quand bien même cette abolition ne serait pas dans l’intérêt des humains.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire