vendredi 28 décembre 2012

Au nom de la laïcité ou de l'égalité



La loi de 1905 sur la séparation de l’église et de l’état interdit au Président de la République de s’immiscer dans les religions.

Pourtant le 19 août dernier François HOLLANDE adressait un communiqué depuis le site de l’Elysée à l'intention de la communauté musulmane pour la fête de l'Aïd-El-Fitr. Je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas eu, à l’occasion de Noël, un seul communiqué pour les chrétiens de France. Comment interpréter? A l'identique de l'Aïd-El-Fitr, Noël est une fête propice au pardon, au partage et au souci de l'autre. 

Je ne comprends pas non plus pourquoi il est imposé de la nourriture hallal dans les cantines en prétextant le respect des minorités et supprimer en même temps le poisson des assiettes le vendredi ?

Ce message envoyé au clergé est lourd de symbole. Et c’est sans rappeler le récent dérapage de Mme DUFLOT exigeant, sur un ton inquisiteur, que l'église fasse œuvre de charité chrétienne...

Je pense qu’en employant ce genre de méthodes et ses dérives, la gauche fait le lit du FN. Dresser les français les uns contre les autres n’est pas à l’image de ce que j’attends d’un Président.

Tout ça pour servir les intérêts personnels d'une bande de petits opportunistes toujours prompts à instrumentaliser les minorités, dès lors qu'il s'agit de servir leur propre intérêt!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire