mercredi 5 décembre 2012

Mais dans quel monde Vuitton?




Gauchos-marxistes, Bobo coco, mi-troskiste, mi-humaniste, mi-pacifiste. Toujours prêt à de grands discours mais aux actes toujours en suspens. Le mec de gauche est cette espèce d'homme qui se croit plein de vérité mais qui est en fait en déni de réalité.

Le mec de gauche aime à se penser comme la référence de l'humanité. Toujours prêt à faire la morale au reste de ceux qui ne pensent pas comme lui, à s'engager dans des luttes de moulin à vent pour se donner de l'importance. S'enorgueillissant de ses valeurs démocratiques, républicaines face à la barbarie musulmane par exemple. Il aime à se penser tolérant et ouvert vis-à-vis d'autres cultures tant que celles-ci acceptent ses valeurs.

Vive la République, l'égalité, la fraternité mais n'allons pas non plus trop loin. Dixit Manuel Valls qui reste favorable au quota d'immigration. Vive la démocratie et à la liberté des peuples. C'est pour ça que nous avons ce pantin de FABIUS qui nous dit d'aller faire la guerre en Syrie.

Non à la dette, non à l'intérêt! Mais allons donner des aides à l'Afrique et à tous les pays pauvres qui en auront besoin. La Libye a été ravagée par les bombes. Ce n'est pas grave donnons-lui des milliards à taux d'intérêt. L'Egypte, la Tunisie ont besoin d'aide et la ligne de crédit se débloque.

Le mec de gauche adore parler mais on dirait qu'il a du mal à suivre sa propre logique. A quoi pense-t-il en effet lorsqu'il parle de se passer du nucléaire, de l'énergie fossile et interdit le gaz de schiste pour ensuite dire qu'il y en a marre des destructions d'emplois?

Si au moins le mec de gauche prenait des mesures courageuses et radicales qui pourraient donner un souffle à une économie moribonde? Mais non contre tout et pour absolument rien. Le mec de gauche ne se construit que dans la critique. Comment avoir une pensée constructive quant à la moindre décision il faut penser à l'impact que cela aura sur la petite carpe de la mare voisine.

Le mec de gauche parle toujours de l'autre comme quelqu'un d'intolérant, de fasciste, de belliqueux. Parlez-lui antiaméricanisme et il vous encensera. Dites-lui qu'un arrondissement socialiste de Paris a refusé d'ouvrir un centre d'accueil pour sans-abris et vous devenez l'homme à abattre.

Quel merveilleux homme ce mec de gauche. Il est capable de caricaturer Mahomet à tout bout de champ au nom de la liberté d'expression mais incapable de reconnaitre la caricature qu'il fait tout le temps à propos de ces beurs, ces blacks, ces banlieusards. Proposant atelier de Hip-hop, de graffitis, et de slam. Il oublie qu'un arabe ou un noir peut écrire correctement le français et avoir d'autres aspirations.

Propulsant la bêtise à un art de vivre. L'aveuglement comme doctrine. Raciste il ne peut pas l'être. Capitaliste encore moins. Nationaliste mais à quoi pensez-vous? Mais il n'en reste pas moins pour le contrôle des frontières, il est bien souvent le premier à se plaindre lors de la baisse de son pouvoir d'achat et il veut poser des mesures protectionnistes pour produire exclusivement Français.

Ah je l'aime bien mon mec de gauche, il est comme un spectacle sans fin. A chaque jour on attend sa prochaine absurdité. Après avoir dit que son ennemi était la finance, leur seigneur HOLLANDE a réussi à imposer un plan d'austérité que même SARKOZY n'aurait pas osé faire. Rehaussant les impôts qui iront directement rembourser les intérêts de la dette. Leur chevalier MONTEBOURG est également à la hauteur de leur réputation. Brassant de l'air, promettant beaucoup et ne faisant rien : "MITTAL veut licencier, on nationalise! Ah finalement on ne peut pas? Je ne savais pas qu'il y avait des lois européennes. L'organisation mondiale du commerce? C'est quoi ça?"

Enfin les blagues les plus courtes sont toujours les meilleures. Et on arrive à comprendre l'énervement d'un MELENCHON qui sort de ses gonds après la énième remarque d'un mec de gauche syndicaliste de la SNCF lui expliquant qu'il n'aimait pas les anciens ministres. En effet le mec de gauche à cette habileté à se mettre à dos tout le monde. Se sentant tellement supérieur, cherchant tout le temps la critique facile, il finit par exaspérer. Poussant ses membres les plus ancrés à gauche à voter à droite. Le mec de gauche finit même par dégouter. N'aurait-il pas mieux fallu voter pour SARKOZY dont on connaissait les travers? Si c'est pour au final avoir la même politique et se faire traiter de fasciste néolibéral parce qu'on a osé critiquer le régime.

Sans compter que le mec de gauche fait des petits et à créer le bobo. Ce citoyen moderne capable de concilier MARX avec son salaire d'ingénieur. Capable de parler du droit au logement en possédant plusieurs appartements locatifs dans la région parisienne. Le bobo est la crème de la crème du mec de gauche. Faisant partie d'une élite intellectuelle auto-masturbatoire, aucune contradiction n'est impossible pour lui! Il trouve une justice en donnant du travail à l'algérien sans papier qui lui a repeint son appartement. Toujours présent aux manifestations CGT, aux sittings pour les sans-papiers, abonnés à la fête de l'humanité. Sa générosité s'arrête là où commencent ses intérêts. Plus médisant qu'autre chose, il peut en une soirée parler sans fin de ces salauds de banquiers pour ensuite faire un prêt relais et profiter d'un crédit d'impôt.

Le mot qui devrait remplacer le mec de gauche est égoïste car en réalité c'est ce qu'il est. Il parle toujours des inégalités des autres, des problèmes des autres pour mieux détourner l'attention de lui. Il est toujours prêt au changement mais ne veut surtout pas perdre ses acquis. Hors de son petit nombril et de sa vision du monde rien n'a de valeur. Il ne mérite pas d'être de porter les idées de gauche car il leur fait honte dès qu'il ouvre la bouche.

1 commentaire:

  1. dis moi !! au final ne serais tu de gauche !? car après lecture de ceci, certains extraits m'ont fait penser à toi...
    ce qui pour ta defense se retrouve souvent (pour ne pas dire toujours...)dans les propos de ce qui pense politique..

    RépondreSupprimer