vendredi 11 janvier 2013

Leçons de morale sur le sang contaminé



En voilà une qui a raté l'occasion de se taire lors de ce saoulant débat sur le mariage. Mais voilà que Mme DUFOIX vient tapisser le paysage médiatique pour nous donner son avis contre le projet de Loi. 

Personnellement elle aurait pu avoir la décence de ne pas communiquer son point de vue sur le sujet, vu son sulfureux passé... La voir s'indigner après une manifestation d'Act-Up qui a déversé des litres de sang (artificiel) sur le parvis de l'endroit où elle donnait sa conférence relève de mon plus grand étonnement. Après tout, elle l'a un peu cherché, à moins qu'elle ne soit complètement inconsciente ou ... idiote (ce qui potentiellement ne m'étonnerait pas d'un socialiste).

Rappelons que cette "vieille peau" de MITTERAND est mêlée à l'une des plus triste histoire de la République: celle du sang contaminé. Elle est aussi l'auteure de la sombre expression "Responsable mais pas coupable".

Si l'occasion m'était donné de la corriger, je dirais plutôt: Irresponsable, ET coupable ET inconsciente, tryptique parfaitement incompatible avec ce que l'on attend d'un ministre.


Aussi avant d'aller faire le guignol devant les caméras pour ce foutu mariage qui commence à me les pomper, il aurait été de bonne nature de faire acte de repentance A VIE. Car si la justice semble l'exonérer -comme FABIUS d'ailleurs- il n'en reste pas moins vrai que c'est précisément elle qui a continué à tolérer le prélèvement de "sang à risque" sur les populations carcérales et homosexuelles alors qu'elle savait déjà que le sang était frappé d'un mal que l'on avait pas identifié. C'est encore elle qui, en 1985, n'a pas hésité à faire une conférence de presse pour vanter les mérites d'un traitement inédit, à base de cyclosporine, alors qu'aucune étude n'en démontrait le sérieux. Et c'est encore elle qui avait sciemment retardé la mise en place du dépistage systématique des lots de sang (le test américain du laboratoire ABBOT était prêt mais je suppose qu'elle voulait favoriser le test de PASTEUR qui était toujours en cours d'élaboration).

Quel formidable expression du principe de précaution. Allez demander aujourd'hui ce qu'en pensent tous les gens séropositifs, qui bouffent des antirétroviraux et craignent l'immunodépression. Des milliers d'hémophiles ont été envoyés à la mort (SIX MILLE personnes au total).

Sans parler d'un autre scandale dont elle fut mêlée et magiquement exonéré: l'affaire TRAGER/FONAR où elle fut accusée d'avoir touché une commission de 800.000 francs (de 1985) pour avoir facilité l'acquisition d'une IRMN pour le compte du ministère des Affaires sociales via René TRAGER, son négociateur. Accusations qui ne purent aboutir faute de preuves qui miraculeusement disparurent sous le gouvernement socialiste de l'époque à la sauce "pschit" des billets d'avion de Monsieur CHIRAC.

Enfin, de souligner sa décision de démissionner de la Croix Rouge, avec quelques autres têtes roses "bien pensantes", toutes hauts fonctionnaires suite à l'affaire HABACHE, un cruel chef terroriste qui, victime d'une attaque cérébrale s'est vu refuser son hospitalisation en France.

Elle pourra toujours se consoler avec son blog de prière pour les candidats qu'elle a lancé lors de la campagne présidentielle de 2007. Comme quoi la conversion à une religion mène à toutes les âneries.

En tout cas, toutes mes félicitations à cette héroïne, grande gagnante de l'échappement judiciaire! Elle mérite à minima une statue ou le baptême d'une rue parisienne à son nom. Nul doute que cette gauche gluante et dégoûtante ne lui concède toutes les gloires qu'elle mérite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire