vendredi 11 janvier 2013

Oh l'andouille


On pouvait espérer quelques belles surprises et quelques sourires en coin au seuil de cette nouvelle année hollandaise. Sitôt dit, sitôt fait, on est servi ! Dans le flot de lois, de réformettes et de projets, accouchés par le pouvoir en place, deux déjà prêtent franchement à rire : la fameuse taxe à 75% et la toute récente annonce de réforme du conseil constitutionnel. Curieusement, les deux sont d'ailleurs liées, par l'absurde si je puis dire...

La première fit grand bruit, grâce à l'affaire DEPARDIEU qui s'ensuivit, transformant aux yeux du monde entier, notre déjà piteuse république, en carnaval burlesque mais un tantinet humiliant. Elle révèle évidemment une incroyable impréparation du gouvernement, mais elle démontre surtout l'inanité de ses forces législatives et exécutives. Alors qu'il détient la quasi totalité des pouvoirs – ce qui ferait honte à n'importe qu'elle démocratie digne de ce nom – il parvient encore à achopper sur une loi anodine, dont son chef d'escadrille avait pourtant fait le fer de lance de toute sa politique. Terrifiant !

Le Président de la République avait-il en tête de punir le Conseil Constitutionnel pour ce camouflet, lorsqu'il annonça en guise de voeux son intention de le réformer ? Comme toujours, la mollesse naturelle du personnage était amidonnée par le costume étriqué, enserrant la carcasse grassouillette de notable, et le caractère intrépide du discours :
"J'entends mettre fin au statut de membre de droit du Conseil Constitutionnel des anciens présidents de la République". (Crac, boum!...)
Il est bien difficile d'affirmer ce que furent les intentions du vicaire en chef de l'église socialiste en faisant cette déclaration d'importance dérisoire (en eut-il vraiment ?), mais en tout cas le résultat est des plus comiques. Vu qu'il ne peut donner, comme il l'a reconnu lui-même, un caractère rétroactif à ce genre de mesure, le seul risque est qu'il soit la seule personne à être touchée par elle... Il faut espérer donc que cette fois, il saura convaincre le Congrès de l'entériner !

Puisqu'il vaut mieux rire de nos malheurs, je ne peux résister au plaisir de proposer deux liens vers de récentes et hilarantes interventions de Fabrice Luchini à propos de l'hypocrisie socialiste.... Chez le crémeux Kerdu, fin 2011, et dans l'émission C à vous sur la 5, plus récemment.

Extrait du blog - http://libertylovers.blogspot.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire