lundi 25 février 2013

A quoi sert le salon de l’agriculture ?

 
Tous les ans, c’est la même chose. Le non-événement du mois de février est le salon de l’agriculture, et nous aurons droit à plusieurs reportages sur le sujet. Mais de quel sujet s’agit-il exactement? Du salon, de l’agriculture, de l’élevage, ou de la politique?  
 
En premier lieu, il paraît évident que c’est de la politique, puisque, plus que le salon ou les vaches, on nous montrera le président manger, discuter et politiser, à grand renforts de caméras et de commentaires, comme si il y avait quoi que ce soit à dire à cet événement.  
 
En second lieu, il y a le fait que ce salon soit ouvert au public. Tous les ans, des milliers de personnes viennent le visiter, mais que viennent-ils visiter réellement? On peut se poser la question, puisque la plupart des fermiers n’habitent pas à Paris, et ne fournissent donc pas directement la capitale. Voir les animaux? Éventuellement, pour les enfants, mais quel intérêt de voir des animaux parqués dans des enclos au milieu de milliers de personnes? Il me semble limité, même si, au moins, ça permet aux enfants de voir des animaux en vrai, ce qui devient suffisamment rare pour le souligner.  
 
Mais personne ne leur explique ces jolies vaches qu’ils vont caresser vont finir dans leur estomac par l’intermédiaire de leur assiette, chut, mieux vaut qu’il devienne carnivore sans s’en rendre compte, c’est moins compliqué.  
 
Et pour les adultes, à quoi ça sert? A manger à l’œil, certainement, à se faire voir par les caméras, peut-être, à s’occuper, sûrement. Par contre, à voir la réalité : pas du tout. Car ce salon est très loin de la réalité : 90% de la viande est produite de façon intensive, comprenez, les animaux sont parqués comme des objets, nourris de façon optimale pour les faire grossir le plus vite possible, puis ils sont parqués dans des conditions de transports pire que lorsque vous êtes 5 dans une 205, pour être finalement abattus sans pitié, avec étourdissement ou directement égorgés.  
 
Et lorsqu’on parle de 90%, ce chiffre est à prendre avec des pincettes: bien des viandes sont importés, moutons, bœufs, chevaux… Eh oui, chevaux ! Le scandale Findus nous a prouvé, une fois encore, que la filière n’était que peu contrôlée, et surtout, que la mondialisation et la concurrence nous fournissent largement dans nos assiettes, avec un risque toujours plus grand, puisque le nombre d’intermédiaires augmente considérablement.  
 
Salon de l’agriculture? Salon de l’imposture, plutôt. Car, bien sûr, suite au scandale de la viande, le président s’est lancé dans de jolis discours pour faire croire qu’il y aura toujours plus de contrôles, voire, un étiquetage clair. Oui mais, si les étiqueteurs sont les industriels, qui nous dit qu’ils ne vont pas encore tricher? Personne.  
 
Mais surtout, ce qui chagrine, dans ce salon, c’est qu’à aucun moment, une remise en cause du bien être animal, de la consommation de viande ou de tout autre sujet remettant en cause la filière, sans pour autant vouloir son extinction, juste, une remise en cause, du fait de ses nombreux travers, n’est évoquée. Rien, pas un mot, pas un pet. On continue d’accuser les vaches d’être responsables du réchauffement climatique, mais on ne se pose pas la question du pourquoi il y a autant de vaches dans le monde.  
 
On s’étonne de voir de la viande de cheval dans un plat qui devrait contenir du bœuf, mais on ne pose pas la question de la surconsommation de viande qui entraîne tant des problèmes économiques, sociaux, environnementaux que sur votre propre santé.  
 
Alors, braves gens, allez! Allez visiter ce salon dont on parle tant, allez investir votre temps et votre argent dans cette industrie qui vous bouffe dans tout les sens du terme, allez, faites semblant de ne rien voir, continuer, présenter le à vos enfants, et continuer de leur faire manger ces animaux qu’ils aiment tant… Mais pour combien de temps? Au moins jusqu’à l’adolescence, car après, si y’a pas bifteck et ketchup dans l’assiette, c’est le scandale… Ou le MacDo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire