jeudi 25 avril 2013

Ils ont franchi le mur des cons!



La chasse aux cons est ouverte, cette fois-ci ce ne sont pas les préfets qui l’ont décidée mais le syndicat de la magistrature. Car cet aréopage de juges vertueux qui militent (ce sont leurs propres termes…) pour « une justice indépendante afin de permettre une justice égale et à un procès équitable pour tous » se permet quelques petits arrangements avec l’égalité qu’ils prônent en fronçant les sourcils.

Ne doutant pas de la sagacité de ces brillants experts j’ai évidemment consulté avec la même fébrilité qu’un élève de terminale le jour des résultats du bac si la bobine de mes personnalités préférées n’y figurait pas en espérant y voir quelques têtes de mes cons à moi.

Compte tenu de l’expertise de ces petits juges en bois brut à débusquer la connerie et en observateur amateur mais chevronné de la vie politique et médiatique, je m’interroge sur l’unilatéralité idéologique des « têtes de cons » affichées sur le mur. Sans doute, l’exigüité de leur local syndical ne permet pas à nos chasseurs de cons de prétendre à l’exhaustivité.

D’ailleurs pour prouver leur parfaite impartialité on y découvre quelques intrus : David PUJADAS, Béatrice SCHONBERG et même Jacques ATTALI dont le brillant passé mitterrandien aurait dû lui valoir la mansuétude de nos FOUQUIER-TINVILLE d’opérette. Mentionnons aussi une image de Pierre ESCARFAIL, père de Pascale ESCARFAIL, violée et tuée par Guy GEORGES.

Ces juges, sérieux comme des papes quand ils se drapent dans leurs majestueuses robes noires, savent se montrer taquins et s’amusent à « légender » les photos de traits d’esprit dont on ne les savait pas capables.

Pour les heureux gagnants dont les têtes tapissent le mur syndical, qu'ils ne s'inquiètent pas outre-mesure s'ils sont un jour amenés à croiser dans un palais de justice ces facétieux potaches. Je vous laisse imaginer un seul instant le scandale que cela aurait provoqué si cette affaire avait été révélée sous la mandature sarkozyste et que les têtes épinglées sur le Mur des cons avaient concerné des personnalités de gauche… Je crois que le PS aurait réclamé la démission entière du Gouvernement et une dissolution complète et radicale de l’Assemblée Nationale! Le rôle d’aboyeur est un rôle facile lorsque l’on est dans l’opposition. Après avoir passé 10 années à brasser du vent pour fustiger la présence du moindre moustique écrasé sur le pare-brise du véhicule de fonction du Chef de l’Etat, la méthode est plus que rodée au PS et jamais Ô grand Dieu il n’y a eu de leur part une quelconque exagération ! Que dire après ça de l’indépendance de la Justice, tant promise par « Moi Président de la République », alors que celle-ci apparait haineuse à l’égard de la droite ?

Et comme ils nous invitent à vérifier, avant d’ajouter un con, qu’il n’y soit pas déjà, nous pouvons les tranquilliser, ils sont effectivement absents de ce diaporama. Pourtant ils n’auraient pas démérité d’y figurer.

Pour finir, peut-être jaloux du parachutiste de l’extrême Félix BAUMGARTNER, ces juges auront au moins réussi l’exploit de franchir le mur des cons.

Paris XIVe, 25 avril 2013

Propos repris de Agoravox le 25/04/2013
De Siatom

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire