mardi 19 novembre 2013

Alerte rouge: Encore 4 ans!


Alerte rouge. Tous les mois, les préfets remontent un état du terrain au ministère de l’intérieur. Les 101 départements français, sans exception, rédigent une petite note et c’est à place Beauvau qu’une synthèse est faite, véritable pouls de la tension du pays. La dernière en date a été catastrophique, au point qu’elle fut remise à Matignon et à l’Élysée en direct. Partout sur le territoire, les préfets dressent le même constat d’une société en proie à la crispation, à l’exaspération et à la colère, révèle la synthèse en date du 25 octobre. Sur la fiscalité, les préfets évoquent le caractère «fédérateur» de la «contestation de l’action gouvernementale» tant auprès des professionnels que des particuliers. D’ores et déjà, ce mélange de mécontentement latent et de résignation s’exprime de façon éruptive à travers une succession d’accès de colère soudains, spontanés, et non au sein de mouvements structurés. Elle est belle ta France apaisée, mon Pépère! 

Carnet de notes. L’agence de notation Standard & Poor’s a quant à elle aussi envoyé du lourd en fin de semaine dernière contre le gouvernement. En abaissant la note, déjà dégradée il y a un an, attribuée à notre pays, c’est à un véritable réquisitoire contre la politique économique du gouvernement auquel s’est livrée l’agence. Un coup d’autant plus dur que, loin de critiquer les fondamentaux de l’économie, l’agence de notation s’en prend directement à sa politique économique et s’interroge ouvertement sur la capacité de l’exécutif à réformer le pays. 
«Cet abaissement traduit notre opinion selon laquelle il est peu probable que l’approche actuelle du gouvernement en matière de réformes budgétaire et structurelle dans les domaines de la fiscalité, du secteur des biens et services et du marché du travail améliore de manière substantielle les perspectives de croissance de la France à moyen terme». 
Plus loin, elle salue les réformettes sur la compétitivité mais estime qu’elles sont «probablement insuffisantes» pour débloquer le potentiel de croissance et n’ont «pas réduit de manière significative le risque que le taux de chômage reste au-dessus de 10% jusqu’en 2016». Choupinet appréciera, lui qui s’accroche comme un morpion à sa promesse en bois d’inverser la courbe du chômage dans les 8 semaines qui viennent! Pire, constatant le «mécontentement grandissant» des Français face «au poids croissant de la fiscalité» et les «revirements» du gouvernement en la matière (écotaxe, épargne..), l’agence juge que « les pouvoirs publics disposent désormais d’une marge de manœuvre réduite pour augmenter les recettes». Enfin, l’agence perçoit «comme une incapacité du gouvernement à réduire les dépenses de l’Etat de manière significative». Incapables, vous dites ?

Le vent du boulet. C’est une claque, une de plus, pour un exécutif qui manque singulièrement d’air ces derniers temps. Je me souviens avec délectation de la réaction ulcérée de la gauche -alors dans l’opposition- lorsque la France, sarkozyste, avait perdu son triple A: c’est une politique qui était sanctionnée. Là, à écouter les barons de Bercy, c’est du pipi de chat dont il ne faut faire aucun cas. Fermez le ban. Pire, ce clown de Mosco nous raconte que, au delà de la note, c’est la perspective qui est intéressante: elle est jugée «stable» par l’agence. C’est sûr qu’en lisant les commentaires qui accompagnent la sentence, on comprend que l’incapacité politique des gouvernants à réformer le pays est bien une valeur «stable»….

Compétitivité. L’exécutif a gentiment commandé il y a plus d’un an à l’OCDE un rapport sur la compétitivité française: le pouvoir voulait en savoir plus sur les raisons du décrochage. Bonne idée, parce que c’est pas comme si tout le monde avait le même discours depuis 18 mois au moins… Bon, la sortie de ce rapport a été différée 2 fois, à la demande de l’état… L’OCDE a obtempéré 2 fois, en mettant à jour ses données. Mais cette fois, plus question de reculer. La bombe est sortie jeudi. Et c’est une boucherie, un carnage, un massacre pour l’idéologie de gauche à l’œuvre dans ce pays! C’est simple, tout y passe: 
  • le niveau alarmant d’éducation des jeunes et de formation des adultes,
  • l’excès de réglementations, 
  • la fiscalité la plus lourde d’Europe (!) sur les entreprises… 
Pire, les économistes insistent lourdement sur 2 symboles de la gauche de gouvernement: 
  • un smic trop élevé et 
  • les 35 heures ! 
Sans blague !!?? Ainsi, bosser moins pour le même prix aurait eu un effet négatif sur la compétitivité des entreprises au moment où plein de gens partout dans le monde bossait plus pour pas grand chose… Dis donc, pour une surprise… Appuyant encore là où ça fait mal, l’OCDE explique que «L’écart de niveau de vie entre la France et les pays les plus riches de l’OCDE tient largement à la sous-utilisation du facteur travail….» Et on voudrait nous coller AUBRY à Matignon, c’est ça ?
 
Ca me fait penser que d’ailleurs, jeudi l’INSEE a confirmé l’exceptionnelle santé de notre économie! Boum, récession au 3° trimestre à -0,1%… Et Bam, l’investissement des entreprises à -0,6%. Quant à la production industrielle, l’indicateur sans doute le plus proche de la réalité de la santé économique du pays (puisque le PIB est artificiellement gonflé par la dépense publique!) s’est lui affiché en recul de 0,5%. Et l’économie a détruit 17.000 emplois dans le secteur marchand… Ne change pas de main, mon pépère, on sent tous que ça vient…

L’attractivité terrestre. Il en est ainsi de tout corps plus lourd que l’air: lancé en l’air, il finit par se ramasser la gueule par terre. Ainsi par un funeste raté des événements, un malencontreux pet foireux de l’histoire qui laissera une trace peu ragoutante dans le caleçon du roman national, pépère s’est retrouvé aux manettes suprêmes et finalement un peu comme en lévitation par rapport à ses propres compétences. Et depuis mai, la cristallisation stendhalienne qui a des allures de plus grand holdup politique de l’histoire s’estompe et nous laisse apparaître un petit gros sans fard ni génie, tel le clou tordu et rouillé, qui n’a d’autre vocation que celle d’être jeté pour cause d’inutilité chronique. Cette semaine, le gadin est sévère. On attendait patiemment le premier sondage officiel qui placerait Dupont-Lajoie sous les 20% de satisfaits, et il est arrivé. C’est le Huff et Itélé qui l’envoie. 15% d’opinions positives pour le bonhomme, dont 3% de «très satisfaits». En tout cas, dans les 3%, il n’y avait pas Malek Boutih, député dépité pourtant socialiste qui doit tout au parti…

Pendant ce temps… La police est dans la rue pour manifester, l’éducation nationale est en grève, les préfets sonnent l’alarme, les bretons ne se calment pas, les dégradations de radars ou de portiques se succèdent partout dans le pays, la croissance recule, les indicateurs virent tous au rouge, les prix baissent, ce qui laisse penser que la déflation est là… Et il est où, Flamby? Dans son bureau, à consulter, à écouter, à s’informer et à essayer de maitriser la situation? Pensez-vous. Il est sur le rocher, au pays des Ferrari et de l’argent facile, dans cette incongruité fiscale appelée Monaco! On ne rêve pas! Cette visite était certes prévue mais franchement, on est là au comble du cynisme ou de l’incompétence! La pays brûle, lui et son équipe de peintres sont incapables de le remettre sur les rails d’une croissance même minimum et culbuto rend une visite officielle au paradis fiscal au PIB le plus élevé du monde! Il ne nous sera donc rien épargné…

La conne de la semaine: Valérie FOURNEYRON… Cette semaine, c’est la vieille aux sports qui nous a collé la honte. Faut dire qu’elle n’en était pas à son coup d’essai. Après avoir nommé «Thierry» THAMGO (au lieu de Teddy), après avoir souligné l’immense carrière de Laura FLESSEL en judo (alors qu’elle l’une des plus grandes escrimeuses françaises, multiple championne olympique et du monde…), la voilà qui se vautre littéralement sur le foot. Invitée par l’Ambassade du Brésil à Paris, en vue de préparer la Coupe du Monde dans 6 mois, la momie a confondu Ronaldo, ancien international avec… Christiano RONALDO, joueur portugais qui enfile les pions au Real Madrid. Pire, elle a parlé de la Coupe du Monde 2016, alors que le Mondial Brésilien aura lieu en juin prochain… On se parle juste du plus grand événement sportif du monde dont elle ne connaît vraisemblablement ni la date ni la portée. Soyons clair : que la vielle bique ne connaisse rien à la Liga, au foot et finalement au Sport, on n’est pas très étonné, et si on devait attendre des ministres de Hollandie qu’ils connaissent leur portefeuille, le gouvernement serait ultraconcentré voire inexistant! Mais au moins, qu’elle prépare ses rendez-vous! Ça ne semble pas surréaliste d’imaginer que quelqu’un, au cabinet de la vieille bique, prépare l’agenda et lui rédige une note sur l’objet de la visite, la puissance recevante, le thème de la visite et les officiels présents. Mais même ça, ça semble trop compliqué pour les peintres qui occupent les ministères. Au delà d’être totalement ridicule et confirmer ainsi son incompétence crasse, ce qui est fondamentalement son problème, elle a insulté ses hôtes et accessoirement l’ensemble des français… Après les Unes de la presse d’état sur une supposée montée du racisme, combien sur l’incompétence avérée des branquignoles qui nous gouvernent?

Et que devient la Royale? Prête à tout pour exister médiatiquement donc politiquement. La semaine dernière, elle se croyait en «liberté guidant le peuple» dans un magazine, cette semaine elle est allée plus loin dans la démagogie. Elle a en effet souligné que le soulèvement breton des «bonnets rouges» avait quelque chose de «réconfortant». Cette «révolte citoyenne» montre, selon elle, que les citoyens peuvent encore se faire entendre… Louant au passage une «identité régionale forte» chez les bretons! Ben voyons, on a qu’à se dire que tu appelles à la révolution contre ton ex, la mère! Et puis changement de ton ce week end, voyant que souffler sur les braises ne lui rapportait rien dans les sondages, au contraire, elle s’est rétractée purement et simplement. Elle a mis en avant que son émission avait été enregistrée 2 jours avant «l’escalade» de samedi dernier! Un jour, il faudra qu’elle comprenne qu’il vaut mieux qu’elle la ferme, et définitivement. Ça fera des vacances à l’énervement de chacun!

A part ça, on boucle difficilement les fins de mois… Dans son bouclage de budget, l’état fait ce qu’il peut pour limiter la casse… Cette semaine, il a vendu en douce près de 5% du capital de Safran pour 900 millions… On racle, on racle!

A part ça, touche pas à leur pute ! Le chanteur Antoine s’est entouré de Catherine DENEUVE, Alain SOUCHON, Thomas DUTRONC notamment pour s’opposer à la pénalisation des clients de prostituées. Pour Najat, cette opposition est naturellement bien plus acceptable que celle, nauséabonde, de la Bande à Zemmour…

A part ça, plus d’un tiers des français entre 18 et 34 ans rêvent de s’expatrier, jugeant que la France ne leur permettra pas de s’accomplir. La réussite de la jeunesse était une priorité de Pépère en campagne: promesse tenue! pour réussir, il faut partir! Et de ce point de vue-là, il y met du sien, pépère…

A part ça, rien.
Je vous laisse, je vais vomir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire