vendredi 3 janvier 2014

Tulle, la belle endormie


Nous connaissions tous la générosité du gouvernement avec les deniers publics distribués à tort et à travers et surtout aux amis électeurs ou pouvant le devenir. Le capitaine de pédalo ne pouvait pas oublier son port d’attache de Tulle en Corrèze.

Le fief du président ne risque pas la banqueroute. Malgré son statut de département le plus endetté de Fraônce, il fait l’objet de toutes les attentions : une pluie d’euros tombe sans discontinuer sur cette belle région depuis l’ascension au pouvoir de monsieur bricolage.

On peut constater dans la liste suivante révélé par l’observatoire des subventions que flamby a beaucoup de défauts mais pas celui de l’avarice.
  • Jean-Marc ZERO vient d’accorder une subvention de 200 000 euros pour l’aménagement du parvis du futur cinéma de Tulle, fief de François en Corrèze.
  • Le gouvernement a déjà débloqué une subvention de 3,8 millions d’euros pour rénover la cathédrale de Tulle et son clocher.
  • L’an dernier, le flic de France, VALLS, a accordé une subvention de 300 000 euros pour financer la rénovation du quartier de la gare de Tulle.
  • Marisol quant à elle a accordé une subvention de 3 millions d’euros pour l’installation d’une imagerie par résonance magnétique (IRM) à l’hôpital de Tulle.
  • L’Agence nationale de l’habitat, sous la tutelle de DUFLOT et de MOSCO, a accordé une subvention de 500 000 euros pour résorber les poches d’insalubrité de Tulle.
  • L’Etat va verser une aide exceptionnelle de 12 millions d’euros au conseil général de Corrèze.
Visionnaire en ce qui concerne sa ronde personne il prépare comme tout bon gauchiste (à coups de subventions publiques) sa retraite stratégique lorsque la dramatique farce de son mandat présidentiel aura pris fin.

Nous verrons alors si les millions investis lui permettront de garder un job (public) et d’inaugurer le monument aux incapables dont l’épigramme serait:
 « A HOLLANDE TULLE RECONNAISSANTE »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire