jeudi 6 novembre 2014

Il va parler


Parmi ceux qui la regarderont combien le feront pour s’informer objectivement sur les projets que M. HOLLANDE forme pour le pays? Combien le feront pour éprouver le plaisir cruel que peuvent prendre des enfants à assister à la noyade d’une mouche dans un verre de lait? Combien le feront pour voir confirmée l’aversion que leur inspire le personnage

On pourrait aussi s’interroger sur les motivations qui poussent le président à intervenir. Le fait-il parce qu’il a en vue des mesures dont il est urgent d’informer les Français? Dans le cadre d’une tentative pathétique d’enrayer la chute inexorable de sa popularité voire d’en inverser la courbe (un passe-temps qui le fascine sans qu’il y brille)? Parce qu’il n’a pas grand-chose à faire le jeudi soir?

Si l’on retient comme pertinentes les premières hypothèses formulées tant pour les téléspectateurs que pour le président, on peut envisager que l’émission présente quelque intérêt. Il est hélas bien improbable que ce soit le cas. En envisageant les autres, tout dépend du niveau de cruauté ou de masochisme des premiers et de celui d’optimisme ou d’ennui du second.

Quoi qu’il en soit, après avoir songé au boycott, je ne prendrai pas de position claire sur la question. Regarderai-je un peu, beaucoup, jusqu’à la fin? Ne regarderai-je pas? Tout dépendra de mon humeur du moment… 

Quelle importance, au fond?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire