mercredi 3 décembre 2014

Ce que répond Monsieur Petites Blagues à l'Afrique dans son discours de Dakar


Les médias TV se sont fait forts de vous montrer Président tacler SARKOZY à Dakar. Pour contrer, "l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire" de Sarko, HOLLANDE, 7 ans après, lui a répondu du même endroit avec un "L'Afrique est non seulement dans l'Histoire, mais l'Afrique est, si je puis dire, aussi une partie de notre avenir". C'est un tantinet digne d'un gamin de sixième, mais que voulez-vous, c'est Président! 

Par contre, ce que les médias ne vous ont pas dit, c'est que d'une part, lors de ce discours, la moitié des personnes présentes dormaient et que l'autre moitié n'a pas du tout apprécié le dit-discours dans lequel HOLLANDE s'est plu à leur donner des leçons de démocratie en critiquant "Les chefs d'Etats qui voudraient s'accrocher à tout prix au pouvoir". Il a fallu que la ministre des affaires étrangères du Rwanda lui réplique sèchement de la façon suivante: "Je trouve ça gênant qu’un président qui est avec ses pairs, ici, au sommet de la Francophonie, ne vienne pas discuter avec eux, mais dicter ce qui devrait se passer dans leur pays. C'est inélégant". Il n'en fallut pas plus à HOLLANDE pour pirouetter et s'en excuser de la manière la plus.... inélégante possible pour son propre pays: "La France n'est pas dans une posture qui serait celle de donner des leçons au nom de je ne sais quelle prétention et ce pour quelque continent que ce soit". Terrible aveu! Oui, la France, gouverné par un homme qui, sur un scooter ou à l'autre bout du monde, passe son temps à se ridiculiser, n'a de leçon à donner à personne.

Dans un pays qui compte 5 millions de chômeurs, dans lequel pas un jour ne passe sans qu'une catégorie de la population descende dans la rue pour manifester son mécontentement et ses angoisses, nos députés, après en avoir discuté pendant des heures, viennent d'approuver par 339 voix "pour" et 151 "contre" une résolution symbolique visant à soutenir la reconnaissance d'un Etat palestinien. Ce faisant, les députés de gauche infligent à Président un camouflet en empiétant sur l'un des domaines strictement (et constitutionnellement) réservé de la présidence: la politique extérieure de la France.

Les écolocons ne sont jamais à court d'idées pour faire chier le monde. Ils ont obtenu que dès le mois de janvier prochain il soit strictement interdit dans toute l’île de France et dans certaines grandes villes de faire des feux de cheminées si celles-ci ne sont pas équipés d'inserts. Avis donc aux propriétaires de cheminées ouvertes, soit vous faites les travaux nécessaires pour adapter vos cheminées (+/- 2000 euros) soit vous n'aurez plus qu'à la contempler vide et sans âme. Que les Roms ne s'affolent pas, les feux de bois dans les camps ne sont pas considérés comme des feux de cheminées.

Quant au Pauvre Thierry LEPAON, le sort s'acharne sur le patron de la CGT. Après avoir appris que la CGT avait payé 105 000 euros pour la rénovation de l'appartement qu'il occupe et 60 000 euros pour la remise à neuf de son bureau, nous découvrons que celui-ci, avant de prendre ses fonctions à Paris, a négocié avec la direction de la CGT-Basse Normandie, une prime de départ. Normal a-t-il dit, "Je changeais d'employeur". Les militants apprécieront, le contribuable aussi: 80% des ressources des syndicats proviennent de subventions publiques ou d'entreprises, de moyens matériels et de mises à disposition de personnels payés le plus souvent sur fonds publics.

Sinon, les français constateront qu'en un peu plus d'un an, la valeur de l'appartement de MONTEBOURG et de son ex-femme a pris 480 000 euros. Mis en vente dernièrement pour 1 370 000 euros, l'ex Ministre du Redressement de je-ne-sais-quoi, dans sa déclaration de patrimoine, l'avait estimé à 890 000 euros. Embrouille, fraude fiscale? Que nenni, la preuve, MONTEBOURG, en réaction à la divulgation de cette information a déclaré: "Je suis honnête". S'il le dit, je ne vois pas pourquoi on irait lui chercher des poux.

Quand à Julie, interpellée par deux motard de la gendarmerie s'est écriée cette semaine: "Je suis la fiancée du Président" afin que ceux-ci escortent jusqu'à l'Elysée le taxi de la dame plongé dans les embouteillages. Les gendarmes ont refusé mais au moins les choses sont-elles claires, elle est la fiancée du Président. Elle avait préféré prendre un taxi voyant que la voiture présidentielle qui l'attendait à l'aéroport était cernée par les paparazzis.

Enfin le saviez-vous? Le pacte de responsabilité n'est toujours pas entré en vigueur et les Femen, pouffiasses s'il en est, ont encore sévi mais cette fois à Bruxelles en saccageant la crèche de Noël érigée sur la grande place de la ville. Après y avoir accroché une banderole "Nique les pauvres" et asséné des coups de bâtons aux personnages, elles se sont barrées en emportant le petit Jésus.

C'est tout pour le moment et n'oubliez pas: "C'est pas facile!", comme se plait à le rappeler M Normal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire