mercredi 13 mai 2015

La 157e semaine du règne de François


Motion et émotion… Ils adorent la démocratie, ils n’ont que le mot de république à la bouche et ils n’ont de cesse d’organiser des simulacres de démocratie. Le ramassis de petits salariés de la république qu’est le parti socialiste, ou du moins ce qu’il en reste depuis que pépère s’emploie avec ardeur à liquider les chapelles clientélistes les unes après les autres, en offre un joli exemple. Tout à montrer qu’il flatte le peu d’encartés qu’il lui reste, les caciques et les planqués organisent tantôt un vote sur les « motions », autrement dit les orientations stratégiques et politiques de la maison socialiste. Simulacre de démocratie, comme chacun sait, vu que le vainqueur est désigné avant le vote, de même que les postes sont répartis entre tous les protagonistes. Jusque là, rien ne change chez les gauchistes. La nouveauté de 2015 réside en réalité dans le fait que les signataires des différentes motions ne savent pas vraiment ce qu’ils signent. Parce qu’ils s’en foutent royalement, évidemment. A l’image de mon gros SAPIN, roi des benêts, qui a donc signé la motion A, la principale selon les avis autorisés, et celle qui va gagner au bout du compte. Ce joli texte, bien généreux avec toutes les clientèles habituelles de la Hollandie, promet une baisse de la CSG. Bon. Le seul petit hic, c’est que le même bonhomme, SAPIN, en tant que ministre, s’oppose catégoriquement à la baisse de la CSG ! Donc le militant socialiste vote pour une idée que le ministre refuse… En fait, il faut être complètement schizophrène pour être de gauche, non ? Les irréductibles électeurs de gauche apprécieront…

A pédophile, pédophile et demi… Tout le monde se répand sur les actes, odieux, qui auraient été commis en Centrafrique entre octobre 2013 et juin 2014 par des soldats français. Rappelons tout de même que des faits qui auraient eu lieu il y a 1 an, que de nombreuses nationalités sont représentées dans les forces d’interposition en RCA… Et que s’il est possible d’obtenir les faveurs de mineurs contre de la nourriture, on peut légitimement penser qu’il est possible d’obtenir un (faux) témoignage sur-mesure contre quelques piécettes. Toujours est-il qu’on nous promet, pépère en tête, des sanctions exemplaires, sans précédent, uniques -et à mon avis parfaitement légitimes si un lien de causalité est établi- et qu’il faut trembler devant la main de la justice, qui elle, ne tremblera pas. Pendant ce temps, on remet des rapports sur des faits comparables, et qui eux sont avérés, dans l’Education Nationale. Ainsi, quelques professeurs et proviseurs auraient utilisé leur « autorité » pour violer des enfants en école primaire et au collège. Alors même que les alertes avaient été lancées et que la hiérarchie était au courant… C’est marrant, mais le gnome ne nous promet pas la même sévérité… Par clientélisme, vous croyez ?

Pédophilie, suite. Alors on fait un rapport. Ce qui, sur un tel sujet, ne manque pas d’à-propos. Ainsi, il semblerait « qu’il y ait eu de graves manquements dans la chaîne d’information ». Et pas que dans l’information, les mecs ! Franchement, qu’un proviseur qui a été condamné en 2008 (prison avec sursis) pour détention d’images pédopornographiques soit maintenu dans un poste de directeur des écoles, franchement, c’est un truc de fous. On parle de faire une loi, évidemment, pour obliger la justice d’informer l’Education Nationale des condamnations de ses personnels… Si le parquet n’a pas transmis les informations à l’Éducation nationale en temps utiles, conformément aux circulaires existantes, cette dernière aurait de son côté fait preuve de négligence puisqu’elle aurait égaré des documents précieux concernant les enseignants mis en cause… « Égarer des dossiers » mettant en cause des personnels condamnés pour pédophilie et laisser ce type de monstres au contact d’enfants… On ne doit pas être loin de la définition de complicité, non ? Si des responsabilités individuelles étaient prouvées, « les ministères concernés n’excluent pas des poursuites disciplinaires… » J’espère que la justice sera là encore exemplaire, que son bras ne tremblera pas, et qu’elle n’hésitera pas si elle doit mettre des blâmes… Là encore, les victimes apprécieront.

La Madone, le retour. Sans doute tout à la reconstruction de son destin, et bien qu’elle s’en défende, notre madone du Poitou, l’immaculée du chabichou, la reine-mère des 2 sèvres et j’en retiens un, travaille à son image. Et comme personne ne se charge de ses éloges, elle s’en charge, la vieille peau. Elle a raison, on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même… Sans doute qu’elle a trouvé le ton complaisant de la nouvelle télé d’état, en l’occurrence Canal +, tout à fait à son gout, la voilà qui se trouve invitée sur le plateau du Supplément dimanche dernier. Et elle n’a pas déçu, la première ex de France ! Florilège : interrogée d’abord sur sa présence au gouvernement : « c’est légitime », a –t-elle répondu. « Ca s’est imposé dans l’ordre des choses ». Normal, quoi. Sur sa candidature à la présidentielle ? Aucun doute, « ça ne s’oublie pas. Dans les autres pas non plus ça ne s’oublie pas… Ca a beaucoup marqué ! ». Et avec vos collègues ministres ? « Je pense que c’est dans l’inconscient collectif, il y a un regard respectueux… » Elle est en train de lâcher la rampe, non ? Rappelant que la sortie qu’on lui attribuait il y a quelques semaines, selon laquelle « si elle exprimait le souhait de partir, on lui demanderait de rester… », elle a confirmé que c’était en effet ce qu’elle pensait intimement. Bon, elle n’a pas (re)précisé que sa formidable campagne avait inspiré Obama mais on n’est plus à ça près… Au secours, les mecs, ils sont devenus totalement incontrôlables…

Transparence… Les khmers verts ont fait de la lutte contre la corruption une de leur marque de fabrique. Au point d’ailleurs de se choisir une ancienne juge d’instruction, médiatique en diable, pour les mener dans une campagne présidentielle. Bon, d’accord, l’expérience fut calamiteuse et peut être aurait-il fallu y voir un signe. En tout cas, c’est bien ce parti qui est visé par 2 plaintes pour détournement de fonds publics, plaintes déposées au parquet de Paris. Dans le collimateur de la justice, deux organismes qui gravitent dans l’espace nébuleux de la galaxie crypto écolo : le CEDIS, un organisme de formation des élus et Green Lotus, une association qui s’occupe de développement durable en Birmanie. Ben tiens… Ces gentilles affaires font suite d’ailleurs à la mise en examen d’un médiatique élu vert marseillais, Karim Zeribi, pour abus de confiance et détournement de fonds publics… Y a pas à dire, les écolos sont vraiment des gauchistes comme les autres…

Course de nains. Les sondages s’amusent à « se projeter » sur 2017. Aussi théorique que l’exercice paraisse, et c’est bien le moins que l’on puisse dire, s’il y a une chose qui ressort, c’est que les gauchistes sortent piteusement du tableau dès le 1° tour. Sans véritable surprise, Valls est le candidat préféré de la gauche, pépère arrivant loin derrière. Mais si le premier tour avait lieu demain, le candidat de gauche arriverait 3°, loin derrière Le Pen et Sarkozy. Et si ce candidat était tout de même pépère, autant dire que son score de 17% le met à une bonne distance de Sarkozy (28%) et Le Pen (29%). Pour l’instant, il n’y a pas photos. Mais la droite étant ce qu’elle est, rien n’est définitivement perdu pour cette gauche au cul bordé de nouilles. Et c’est bien le drame…

France, Orange mécanique… Rennes, petite ville jolie de la Bretagne bretonnante, connue pour son Parlement de Bretagne et sa rue de la Soif… Et désormais pour Maryvonne, veuve de 83 ans qui ne peut plus rentrer chez elle à cause de squatteurs que la police protège d’ailleurs ! L’histoire est simple : Maryvonne est partie de chez elle il y a quelques années pour habiter chez son conjoint. Au décès de celui-ci, elle a décidé de réintégrer sa maison rennaise… Mal lui en a pris puisqu’une bande se squatteurs a pris possession de sa maison et ne compte pas la rendre, poussant Maryvonne à la rue… Et évidemment, la loi protège les pauvres petits squatteurs plutôt que la nantie de propriétaire qui peut bien aller crever sous un pont… La République Démocratique de Hollandie est à gerber…

France, Orange mécanique, 2… Roubaix, ancienne cité ouvrière du Nord, connue désormais pour être aux mains du banditisme islamique. Au point qu’une famille blanche, installée depuis 1 an dans le quartier du Pile, subit quotidiennement des agressions physiques et matérielles. Son tort : s’être installée dans une zone contrôlée par les caïds et leur seule présence gêne les trafics en tout genre qui ont cours dans la rue, sous les yeux de tous ! Une honte absolue… Et que fait la police, me direz-vous ? Sans rire, c’est dans la Voix du Nord de cette semaine, elle leur recommande de déménager. Oui, chers amis, bien que tout le monde vous dit le contraire, il y a des quartiers en France où une famille de blancs n’a pas le droit de s’installer…

Attraction ancestrale ! La gauche française a toujours eu du mal à se choisir un destin, à cheval qu’elle fut entre la tentation de Moscou d’un côté et ses accointances vichystes de l’autre. La haine de la pensée libérale héritée de 1793 et de la terreur, représentée par ce qu’elle croit être la petite bourgeoisie catholique de province l’a fait se promener, tantôt au bras du Maréchal, tantôt à la suite du petit père des peuples. Remarquons toutefois son pragmatisme : de renversements en révolutions, la gauche française a ainsi toujours été dans le camp des vainqueurs… Camba nous a offert cette semaine une formidable illustration de la tentation pétainiste de cette gauche pourtant si prompte à invoquer les heures les plus sombres de notre histoire. Dans un tweet censé célébrer les 3 ans du nain, le repris de justesse a chanté les mérites de « François Hollande qui est un bouclier pour les français » et ceux de « Manuel Valls qui est un Glaive pour les réformes ». Je ne savais pas qu’on réformait ce pays à coup de glaive, mais passons… et soulignons surtout que notre ami Camba a repris à son compte une analogie inventée par le régime de Vichy, en l’occurrence le glaive et le bouclier, utilisée pour défendre l’action du Maréchal… On ne se refait pas…

A part ça, on se souvient du gnome, tout boursouflé de « bonssentiments », qui accusait son prédécesseur de « vendre son savoir aux amis du terrorisme » en évoquant ses conférences rémunérées dans le golfe. Lui fait bien mieux : il leur vend des armes de guerre ! C’est tellement mieux…. A part ça, le gouvernement se met à donner son avis sur le bon goût des programmes TV ! La radicale gauchiste se met à avoir un avis sur chansons en dessous de la ceinture de Patrick Sébastien… C’est certain qu’on n’est pas, avec l’amuseur national, dans le Nobel de l’intelligence et du bon goût. Alors quand il entonne, sur la télé nationale, son dernier tube appelé « une petite pipe », la khmer Rossignol hurle aux manquements à la bienséance, et évoque même la lutte contre la pédophilie et l’inceste… Avec nos amis gauchistes, la liberté n’a qu’à bien se tenir ! A part ça, Loubna Méliane sera sur la liste PS aux régionales en Ile de France. Qui est-ce ? Une Femen ayant notamment participé à la profanation et à la dégradation de Notre Dame de Paris…Vive la gauche ! A part ça, le bilan de 3 ans du nain est négatif pour 81% des français. Et ils mêmes sont plus de 77% à considérer que la situation ne s’améliorera pas avant 2017… En même temps, je ne vois pas bien pour qui ça peut être une surprise. A part ça, le rappeur Lacrim, Karim Zenoud de son vrai nom sort un nouvel album le 1° juin. Ce n’est pas une info a priori. Sauf que si je vous dis qu’il est en cavale parce que condamné à 3 ans de prison pour détention et transport d’armes, c’est tout de suite plus drôle, non ? A part ça, jeudi, un éditorial du Monde nous fait littéralement dégueuler. Intitulé « Islam, une semaine ordinaire en France », il nous dépeint ce qui voudrait être le quotidien de musulmans dans notre pays, entre les pseudo listes de Ménard à Béziers et la 5° colonne d’Estrosi à Nice. Je ferai remarquer à ces petites merdes de journalistes que des gamins auraient bien aimé connaître un jour de printemps comme aujourd’hui. Mais ils ont été tués par Mohamed Merah pour le simple fait qu’ils étaient juifs. Je leur rappellerai, à ces étrons pourris, qu’une petite gamine de 3 ans n’a plus sa maman parce que sa route a croisé celle de Sid Ahmed Glam un dimanche matin en banlieue parisienne. Pour ne citer qu’eux. Aujourd’hui j’ai de sincères envies de révolution : maintenant je sais par qui je commencerai…

Allez, bon week end et bon courage. Il en faut

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire